Actualité en France Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Retournement dans l'affaire des meurtres de l'Essonne. Michel Courtois reste mis en examen pour l'un des homicides, a annoncé ce lundi son avocat, après l'annulation, pour une erreur procédurale, de l'ordonnance de non-lieu dont il avait fait l'objet.

«L'ordonnance de non-lieu a été annulée car la juge d'instruction n'avait pas communiqué les réquisitions du parquet aux fins de non-lieu aux parties», Maître Yassine Bouzrou. 

C'est la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris qui a annulé lundi l'ordonnance de non-lieu dont a bénéficié Michel Courtois, le 2 juillet dernier. Cette décision de la magistrate en charge du dossier avait fait l'objet d'appels de la part des avocats des parties civiles comme ceux du principal suspect du dossier, Yoni Palmier.

La famille de la victime réclame une confrontation entre Michel Courtois et Yoni Palmier
«C'est une bourde procédurale. L'instruction a été catastrophique sur le fond et sur la forme du début jusqu'à la fin», a commenté Maître Bouzrou qui a fait part de la «déception» de son client placé sous contrôle judiciaire après avoir été incarcéré pendant six mois, de décembre 2011 à juin 2012.
Michel Courtois a été mis en examen pour le meurtre de Nathalie Davids, une laborantine de 35 ans retrouvée morte le 27 novembre 2011 dans le parking de sa résidence à Juvisy-sur-Orge (Essonne).

Il avait reconnu les faits avant de se rétracter, ce que son avocat conteste, précisant que les procès-verbaux n'avaient pas été correctement retranscrits. «Il n'a jamais fait d'aveux», affirme Maître Bouzrou.

Me Élisabeth Auerbacher, l'avocate de la famille de la victime, a indiqué ce lundi vouloir déposer une demande officielle pour organiser une confrontation entre Michel Courtois et Yoni Palmier.
Des traces compatibles avec des résidus de tirs avaient été retrouvées sur la veste de Michel Courtois. Mais trois mois plus tard, alors que ce quadragénaire était en prison, Jean-Yves Bonnerue, 52 ans, était retrouvé mort le 22 février 2012, dans le même parking que Nathalie Davids, abattu avec la même arme.

Furent ensuite tués, également en Essonne, dans des villes voisines, Marcel Brunetto, 81 ans, et Nadjia Boudjemia-Lahcene, 48 ans, respectivement le 17 mars 2012 à Ris-Orangis et le 5 avril 2012 à Grigny.

Le principal suspect Yoni Palmier, 34 ans, a été arrêté à Draveil (Essonne) le 14 avril 2012. Ce dernier, incarcéré à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) a toujours nié les faits.






Enregistrer un commentaire

Réagissez vite