Actualité en France Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!



Au moins 16 personnes, dont sept enfants, ont été tuées dans une frappe aérienne menée par la coalition dirigée par les Etats-Unis dans une zone rurale au sud-est de la ville syrienne de Deir-ez Zor, rapporte ce 11 février l'agence de presse syrienne Sana.

Les raids auraient touché les abords du village de Baghouz, où un groupe de civils tentait «de fuir en direction de la frontière avec l'Irak», selon le controversé Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). «Il s'agit principalement de proches de djihadistes», a affirmé son directeur Rami Abdel Rahmane.

Le village, situé à la lisière de la frontière irakienne, était sous la coupe des terroristes de l’Etat islamique (EI) pendant plusieurs années, avant d'être investi en janvier 2019 par les Forces démocratiques syriennes (FDS), une vaste coalition composée de combattants arabes et kurdes de Syrie soutenue par les Etats-Unis et leurs alliés. Pour autant, cette localité a été partiellement reprise par les terroristes. Selon les estimations des FDS, entre 500 et 600 djihadistes seraient retranchés dans cette bande de territoire. 

En décembre, des frappes aériennes présumées de la coalition occidentale en Syrie et en Irak avaient touché le village de Al-Khan situé dans le gouvernorat d'Alep. Elles auraient tué au moins 26 civils, selon des sources occidentales. D'autres sources locales avançaient la mort de 34 civils, dont des femmes et des enfants tandis que 17 autres personnes avaient été blessées.

Lire aussi : Bombardées par la Turquie, des forces soutenues par Washington interrompent leur lutte contre Daesh





Enregistrer un commentaire

Réagissez vite

:: A DECOUVRIR EGALEMENT ::

loading...