Actualité en France Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Depuis dimanche, La Mure, 5000 habitants, à 40 km de Grenoble (Isère), est sous le choc. Une de ses figures, Maurice Blanc, un commerçant à la retraite de 89 ans, a été retrouvé mort chez lui par les gendarmes.

L’aspect criminel de ce décès ne fait guère de doute. Le corps de l’octogénaire portait des traces de coups. Samedi matin, son aide ménagère, inquiète de ne pas avoir de nouvelles, avait alerté les gendarmes qui s’étaient alors rendus au domicile de l’homme, dans une grande maison d’un quartier résidentiel. Ils y ont découvert le corps sans vie de Maurice Blanc.

Outre les traces de coups, d’autres marques laissent penser que l’homme a été ligoté. Un lien a d’ailleurs été retrouvé à proximité du cadavre. Maurice Blanc a peut-être réussi à se libérer de ses entraves avant de mourir.

L’autopsie pratiquée ce lundi à Grenoble dira précisément dans quelles conditions le vieil homme est décédé. Dimanche, les techniciens de l’identification criminelle de la gendarmerie ont passé les lieux au crible. L’enquête a été confiée à la section de recherches de Grenoble.

Maurice Blanc avait tenu un commerce de vins et spiritueux de La Mure et était très apprécié par les habitants de la commune. Cet homme discret vivait seul. Geneviève, 71 ans, sa plus proche voisine, est effondrée : « Quelle horreur ! Ceux qui lui ont fait ça sont des monstres. A 89 ans, il n’a pas pu se défendre.

C’était un voisin très agréable, très gentil. Moi maintenant, j’ai peur. »
Francis, lui aussi, voyait très régulièrement Maurice Blanc : « A 89 ans, il était encore en pleine forme. Il conduisait sa voiture cabriolet, faisait ses courses, achetait son pain, venait boire son petit canon au bar.

C’était un brave papy. Mourir comme ça, c’est malheureux. » Fabrice Marchiol, le maire, est également très touché : « J’ai souvent joué aux boules avec lui. Je l’appelais Maurice Blanco. »






Enregistrer un commentaire

Réagissez vite